Avertir le modérateur

14 février 2011

L'histoire d'amour génétique entre l'humain et de la gonorrhée

2720777857_26a1cc9eab_z.jpg

N'est-il pas de meilleur moment que la Saint Valentin pour vous parler de chaude-pisse? Hein? Je vous le demande.

Voici donc cette merveilleuse gonorrhée, une maladie sexuellement transmissible et ses nombreuses caractéristiques bien formidables, à savoir qu'elle est à la fois l'une des plus vieilles pathologies connues (on en parlerait dans la biiiiiiiible!) ET l'une des rares à ne toucher QUE les humains. C'est foufou! Vive la gonorrhée!

Mais ce n'est pas tout! La bactérie responsable de cette vilaine infection génito-urinaire, le gonocoque Neisseria gonorrhoeae (mieux vaut ne pas chercher ce terme sur Google Images, enfin, je dis ça, je dis rien), est désormais la première dans laquelle des scientifiques ont découvert une partie d'ADN humain! Mais oui! Le transfert génétique que les anti-OGM décrient tant, quitte à réduire à néant et à coup de serpette des mois et des mois de recherche scientifique sous prétexte qu'un autre monde est possible (quoi ? Je dévie de mon sujet ?) arrive aussi bel et bien dans la «nature»!

En réalité, ce phénomène est déjà largement documenté entre des bactéries, ou des bactéries et des levures. Mais, comme le fait remarquer l'extraordinaire auteur principal de cette étude mirifique, Mark Anderson, membre du laboratoire de Hank Seifert (et qui, pour sa part, étudie la gonorrhée depuis près de 28 ans)((cela m'émeut, pardonnez-moi)), entre une bactérie et l'humain «c'est un saut très important».

Là, évidemment, je pourrais dire un truc du genre «bah, c'est pas étonnant pour la gonorrhée, qui a quand même l'habitude de bien se faire sauter». Et tout le monde ferait : warf warf warf.

Sinon, blague à part, la gonorrhée touche environ 50 millions de personnes dans le monde, elle peut-être très grave, en particulier chez les femmes, et développe une gentille résistance aux antibiotiques depuis près de quarante ans. Alors, si en tant que partisan acharné de José Bové, le transfert génétique vous fout les foies, vous savez ce qu'il vous reste à faire: sortez couverts. Ça vaut d'ailleurs aussi pour les amateurs de nucléaire, de 4x4, et pour tous les autres.

Commentaires

Bonne saint valentin et effet.
Et cela me fera tjs un sujet de conversation à propos pour le diner du 14 :-D

Écrit par : Leafar | 14 février 2011

J'aime bien venir sur ton blog Peggy, car on y apprend des mots peu communs (Gonorrhée et d'autres) et tes jeux de mots ponctués de "Warf warf" !!
Si si,ça me plait, et je t'imagine avec ton amoureux pour la Saint Valentin, sortant des trucs pareils au bon moment...
Bonne fête ! ^^

Écrit par : Jack Le Pirate | 14 février 2011

IL est vrai qu"on se demande pourquoi, seuls les humai,s attrapent des chaude pisse ... quand on voit l'hygiène sexuel des animaux, genre "chien" on se dit qu'on a pas de chance;-)

Écrit par : sex shop gay | 16 février 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu