Avertir le modérateur

03 mars 2011

Pour qui sonne le glas ? Pour le sperme finlandais

4252199203_ceb699c976_o.jpg

Pas une semaine sans que d'affolantes nouvelles nous arrivent du front du sperme ! C'est affreux ! Cela me donne envie de creuser à mains nues un abri antiatomique et d'aller m'y réfugier, non sans avoir auparavant couru en rond autour de moi-même pour manifester toute l'étendue de ma panique !

Cette fois-ci, l'horreur nous vient de Finlande.

Cette étude, publiée dans l'International Journal of Andrology, montre que la qualité du sperme finlandais s'est détériorée de manière très significative ces dix dernières années. Comme de par hasard, le nombre de cancers des testicules, toujours chez les Finlandais (c'est qu'on parle de la même étude depuis le départ) a lui aussi très fortement augmenté.

L'étude a été menée par Jorma Toppari, de l'Université de Turku (ville que je connais parfaitement, car j'y ai pris un jour un ferry qui m'a amenée à Stockholm), et portait sur trois cohortes d'hommes âgés de 19 ans, dont les spermatozoïdes ont été observés entre 1998 et 2006.

Chez ceux nés en 1979 et 1981, le nombre de spermatozoïdes par éjaculat s'élevait à 227 millions – chiffre qui s'abaissait à 202 millions pour ceux nés entre 1982 et 1983, puis 165 millions pour ceux nés en 1987.

Soit, attention, je prends ma calculette (en vrai c'est la fausse calculette de windows, mais elle fonctionne pareil), cela nous donne 62 millions de spermatozoïdes de perdus en moins de dix ans !

(Là je pense à la blague disant que si l'avortement est un meurtre, la masturbation est un génocide, mais je ne sais pas si elle est fort à propos rapport à l'actualité – en même temps je ne bois pas, vais très rarement dans des cafés, et encore moins à la Perle, et ne suis pas directeur d'une collection de haute-couture, j'ai donc envie de dire OUF, mon ignominie est sauve)

Autre chiffre alarmant, le nombre de spermatozoïdes normaux, en termes morphologiques, est passé de 18 millions à 11 millions.

(Oui, je vous annonce aussi que moins de 10% des spermatozoïdes présents dans un éjaculat sont dits « normaux ».)

Enfin, histoire de vous foutre encore plus le cafard (si cafard il y a, car à un niveau personnel et intérieur de moi-même, ça aurait plutôt tendance à me réjouir, il faut vous préciser aussi que je serais gothique), sachez que ces résultats sont tout particulièrement significatifs, car la fertilité masculine finlandaise était, jusqu'à présent, relativement épargnée des affres du déclin spermatique observé partout ailleurs.

Et si les chercheurs n'ont pas, encore, mis la main sur les causes ultimes de ce dépérissement gonadique, sa rapidité et sa récence les font pencher vers une explication environnementale – pollution zé autres perturbateurs endocriniens que nous autres, éloignés de la terre qui ne ment pas de nos ancêtres les rutabagas, bouffont par tous les trous à longueur de journée.

(Et qu'on l'aura bien cherché si on crève tous de mort parce qu'on sera puni par là-même où on a péché : LA PREUVE.)

Commentaires

Réservant mes jeux de mots douteux (mais marrants) pour Facebook, je peux dire ici que la stat est intéressante, et qu'elle doit probablement concerner le reste de l'Europe, voire du monde. Pollution et mal-bouffe entre autres, on voit déjà le tableau des causes.
Une question me taraude néanmoins : Sans les stats, comment parler d'une idée pour ébranler nos pauvres neurones et alerter autorité et populations ? Et ne pas les connaitre ne nous amènerait-il pas le bonheur et la douce quiétude finalement ?

Besos Peggy ^^

Écrit par : Jack Le Pirate | 03 mars 2011

C'est la faute de Nokia : le téléphone dans la poche de pantalon, c'est pas bon !

Écrit par : Dom | 03 mars 2011

Cette baisse est bien sur systémique, mais on peut établir un parallèle entre la croissance de la production de perturbateur endocrinien (les plastifiants surtout) et la décroissance de production de spermatozoïdes. les pays du Nord étant un peu en retard parce que les plastiques se dégradent moins vite dans l'eau froide que dans l'eau chaude.

La thèse voulant que les finlandais ne boivent pas d'eau, que de l'alcool ne se vérifie pas...

Écrit par : Moukmouk | 03 mars 2011

je pense que les hommes sont soule par les films x

Écrit par : nasro | 03 mars 2011

Purée faut aimer le sperme pour autant en parler.

Écrit par : Fran | 03 mars 2011

C'est la faute de Nokia : le téléphone dans la poche de pantalon, c'est pas bon !

Écrit par : true religion men | 04 mars 2011

Le sperme se dégraderait, parait-il ... avec toute la nourriture chimique que l'on ingurgite au quotidien. En tout état de cause, çà fait peur, car l'espèce risque de se raréfier et comme dans le roman des Boole, ce sont les singes qui vont nous dominer :-( coté sexuel, ils sont prolifiques !!!

Écrit par : sex shop | 15 mars 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu