Avertir le modérateur

09 mai 2011

L'horloge biologique tourne plus vite que tu ne le penses

444593162_0030ef11be_b.jpg

Au cas où vous ne seriez pas au courant, je préfère vous prévenir tout de suite, nous autres, êtres vivants (comme je sais qu'il y a des plantes vertes qui me lisent, cela vous concerne aussi), sommes tous soumis à une horloge biologique dite « circadienne » interne et innée, déterminant, entre autres, l'alternance veille/sommeil de nos journées zé nuits.

Depuis les premières recherches sur le sujet (il y a très longtemps), il a été maintes fois démontré qu'en moyenne, cette horloge ne tournait pas à la même vitesse chez les femmes et les hommes – les premières se couchant et se levant, par exemple et en général, plus tôt que les grosses feignasses à testicules.

(Je possède d'ailleurs une énorme paire de testicules circadiennes.)

Il y a quelques jours, une équipe de chercheurs américains, dépêchés à la Faculté de Médecine de Harvard, et dirigés par Jeanne Duffy, ont ainsi démontré que :

la durée du cycle de l'horloge biologique est globalement plus courte chez les femmes que chez les hommes. La différence étant en moyenne de six minutes.

Mais ce n'est pas tout...1/3 des femmes aurait un cycle circadien inférieur à 24 heures, ce qui expliquerait, par exemple, pourquoi elles sont plus sujettes à l'insomnie que les hommes.

Voilà de quoi alimenter vos débats autour de la machine à café, du genre :

- « Et non, les femmes ne sont pas toujours en retard ! » (oh oh oh oh)

- «Tu savais que les femmes en avaient une plus courte que les hommes ? » (uh uh uh uh)

- etc.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu